Génération Centraide

 Retour

Tamy

« Je suis Montréalaise, de parents haïtiens, et travailler ici me permet de mieux comprendre ce que mes parents ont vécu en tant qu’immigrants. Je le vois à travers les enfants, qui prennent tout de suite le pli de la culture québécoise, alors que les parents sont encore en deuil de ce qu’ils ont quitté. Il y a beaucoup de défis à relever quand tu arrives, mais tes enfants te poussent à foncer, à ne pas rester dans ton coin. On voit plein de petits exploits ici : des enfants qui commencent à parler français, à socialiser, qui rentrent plus rapidement dans le système éducatif… C’est aussi un répit pour les parents qui cherchent un travail ou qui reprennent les études, et pour moi c’est aussi le moment de retomber en enfance, et de mettre de côté le fardeau de l’adulte. J’aurais pu être une éducatrice qui pointe du doigt, mais j’aime ça danser et sauter avec eux ! »

Portrait réalisé au Baobab Familial, un organisme soutenu par Centraide, par Portraits de/of Montréal dans le cadre de la série « 52 visages. 52 réalités » de Génération Centraide.